Ruby vs. JavaScript : comparaison détaillée

Ruby vs. JavaScript – guide comparatif. Découvrez les avantages et les inconvénients de Ruby et de JavaScript pour la collecte de données.
13 min read
Ruby vs Javascript

Dans ce comparatif détaillé Ruby/JavaScript, vous découvrirez :

  • Ce que sont ces deux langages
  • Leur popularité dans la communauté informatique
  • Leurs avantages et inconvénients
  • Comment ils diffèrent en termes de performances, d’évolutivité et de courbe d’apprentissage
  • Lequel des deux convient le mieux pour faire du web scraping

Voyons cela de plus près !

Ruby vs. JavaScript : Présentation des deux langages

À l’heure où nous écrivons ces lignes, selon Statista, JavaScript est le langage de programmation le plus utilisé au monde. On ne peut pas en dire autant de Ruby, qui ne figure même pas dans le top 10. Cela ne signifie pas que JavaScript soit fondamentalement meilleur que Ruby. Les deux langages ont simplement des cas d’utilisation différents.

JavaScript règne sans partage sur le développement web. En particulier, il bénéficie de certains des frameworks frontend les plus puissants du marché, comme React, Angular et Vue. Il prend également en charge le développement backend avec Node.js. En revanche, Ruby se concentre principalement sur la convivialité de l’expérience utilisateur pour les développeurs backend. Cela est particulièrement vrai dans le contexte des applications web, où des frameworks tels que Ruby on Rails excellent.

Pour en savoir plus sur les caractéristiques générales des deux langages, lisez le tableau comparatif JavaScript/Ruby ci-dessous :

Catégorie RubyJavaScript
⌨ SyntaxeIntuitive et facile à lireSimple
⌚ PerformancesLentRapide
🌐 ÉcosystèmeExcellent, avec plus de 170 000 bibliothèques disponiblesL’un des plus développés du secteur, avec des millions de bibliothèques disponibles
🧰 FrameworksRuby on RailsAngular, React, Next.js, Vue, Express, Nuxt et bien d’autres
👥 CommunautéBonne, mais ses effectifs se réduisentProbablement la plus grande et la plus active au monde
📈 ÉvolutivitéLimitée avec Ruby on RailsExcellente avec Node.js
🕸 Web ScrapingPossible, mais pris en charge par quelques bibliothèques seulementPossible et efficacement pris en charge par de nombreuses bibliothèques

Ruby : fonctionnalités, caractéristiques fondamentales, frameworks

Ruby est un langage de programmation open-source généraliste, dynamiquement typé, qui repose sur la compilation juste-à-temps (JAT). Il a été publié officiellement en 1995 par Yukihiro Matsumoto, développeur japonais. Ruby est principalement utilisé avec le framework Ruby on Rails pour développer des applications web backend. Une comparaison approfondie de Ruby on Rails par rapport aux frameworks JavaScript prendrait trop de temps, mais vous pouvez trouver d’excellentes ressources en ligne sur le sujet.

Dans Ruby, les packages développés par la communauté sont appelés « gems » et sont disponibles via le gestionnaire de packages RubyGems. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il y a plus de 170 000 gems à télécharger.

Voici les principaux aspects et fonctionnalités offerts par ce langage de programmation :

  • Programmation orientée objet : Ruby est un langage orienté objet pur où tout est considéré comme un objet par le langage. Cela étant, il permet d’utiliser divers autres paradigmes – fonctionnel, impératif et réflexif.
  • Syntaxe concise et expressive : Ruby est réputé pour sa syntaxe élégante et expressive. Il accorde un soin particulier à l’expérience du développeur en favorisant la concision et la lisibilité du code concis, ce qui réduit le besoin de recourir à des blocs de code standard.
  • Typage dynamique : les variables n’ont pas de types prédéfinis, ce qui permet un développement flexible et fluide. C’est un point commun à Ruby et à JavaScript.
  • Duck typing : Ruby se concentre sur le comportement de l’objet plutôt que sur son type. Cela améliore la flexibilité et encourage un style de codage plus naturel et intuitif. La devise du duck typing [littéralement : typage canard] est : « si ça marche comme un canard et si ça caquette comme un canard, alors c’est sûrement un canard ».
  • Une bibliothèque standard riche : Ruby ayant une longue histoire de langage de script, sa bibliothèque standard fournit beaucoup de fonctionnalités, depuis les E/S de fichiers jusqu’à la mise en réseau.
  • Garbage Collector : il intègre une gestion automatique de la mémoire avec une récupération d’espace intégrée, ce qui facilite la gestion de la mémoire et réduit le risque de fuites de mémoire.
  • Capacités de méta-programmation : vous pouvez utiliser le langage pour écrire un code qui écrit dynamiquement un autre code lors de l’exécution.

JavaScript : fonctionnalités, caractéristiques fondamentales, frameworks

JavaScript, également appelé « JS », est un langage de programmation de haut niveau qui constitue l’une des technologies de base du World Wide Web. En 2023, plus de 60 % des développeurs du monde ont utilisé JavaScript. Par exemple, le gestionnaire de packages npm compte à lui seul plus de 1 million de packages. Il n’est donc pas étonnant que les 5 frameworks web les plus utilisés au monde soient tous basés sur JavaScript. La raison en est que les navigateurs peuvent exécuter JavaScript nativement, ce qui en fait un langage idéal pour créer des interfaces utilisateur réactives et interactives.

Avec Node.js, vous pouvez également utiliser JavaScript pour le développement backend. Cela implique d’avoir le même langage pour le frontend et le backend, avec tous les avantages que cela comporte.

Quand vous pensez à JavaScript, vous devez garder les points suivants à l’esprit :

  • Polyvalence extrême : JavaScript est connu pour la diversité des cas d’utilisation possible, du développement frontend au développement backend, en passant par les scripts.
  • Typage dynamique : comme Ruby, JavaScript est dynamiquement typé. Les types de variables peuvent changer pendant l’exécution, ce qui offre aux développeurs un haut degré de liberté.
  • Prise en charge des navigateurs : JavaScript est un langage interprété, exécuté par les navigateurs web quelle que soit la plateforme, d’où une meilleure agilité et une meilleure portabilité.
  • Programmation asynchrone : JavaScript excelle dans la gestion des opérations asynchrones grâce à la syntaxe async/await. Cela le rend idéal pour créer des applications web réactives et interactives.
  • Bibliothèque standard étendue pour le web : il dispose d’une bibliothèque standard robuste conçue pour le développement web, qui propose des fonctionnalités telles que la manipulation du DOM, la gestion des événements et la prise en charge d’AJAX. Son but est de fournir de l’interactivité et un comportement dynamique aux sites web.
  • Frameworks populaires : JavaScript constitue l’ossature du développement web moderne – il s’agit du langage principal utilisé pour le développement frontend et backend. React, Angular, Node.js, Express, Vue, et Next.js ne sont qu’une partie des frameworks et bibliothèques reposant sur JavaScript.
  • Communauté étendue : JavaScript possède l’une des communautés les plus grandes et les plus actives. Ce réseau mondial de développeurs contribue à l’évolution du langage et prend en charge des packages extrêmement divers.

Ruby et JavaScript : avantages

Parlons des principales forces de ces deux langages de programmation. Pour ce comparatif JavaScript/Ruby, c’est le meilleur moyen d’approfondir notre analyse.

👍 Ruby

  • Open Source.
  • Syntaxe orientée développeur.
  • Privilégie la satisfaction des développeurs grâce à son accent sur la simplicité.
  • Développement rapide, pour des gains de productivité significatifs.
  • Respecte des normes.
  • Idéal pour l’écriture de scripts.
  • Hautement sécurisé, surtout lorsqu’il est utilisé avec Ruby on Rails.
  • Une communauté conviviale.

👍 JavaScript

  • Rapide.
  • Extrêmement populaire.
  • Peut s’exécuter nativement dans le navigateur.
  • Syntaxe facile.
  • Pour le développement frontend et backend.
  • Beaucoup plus de bibliothèques disponibles que Ruby.
  • Une communauté accueillante, étendue et dynamique.

JavaScript et Ruby : inconvénients

Pour continuer ce comparatif Ruby/JavaScript, parlons des inconvénients des deux langages.

👎 Ruby

  • Lent.
  • Pas soutenu par une très grande communauté.
  • Principalement pour le développement web backend (avec Ruby on Rails) et l’écriture de scripts.
  • Sa popularité diminue depuis plusieurs années.

👎 JavaScript

  • Ce n’est pas le langage le plus sécurisé qui soit.
  • Différents navigateurs peuvent l’interpréter différemment.
  • Difficile à déboguer, en particulier sur le frontend.
  • Peut être difficile à configurer sur de grands projets.

JavaScript vs Ruby : que choisir ?

Lorsqu’il s’agit de comparer des langages de programmation, déterminer un vainqueur par KO est pratiquement impossible. Le résultat dépend du cas d’utilisation spécifique. Pour approfondir cette analyse Ruby/JavaScript, il est essentiel d’examiner certaines de leurs caractéristiques générales. Examinons donc cela de plus près.

Courbe d’apprentissage

Ruby et JavaScript ont une courbe d’apprentissage similaire. Les deux ont une syntaxe assez simple et fournissent une API facile à apprendre. Cependant, JavaScript peut sembler un peu plus facile à apprendre que Ruby, surtout si vous savez déjà coder. La syntaxe de JS est plus traditionnelle et il existe beaucoup plus de ressources, de guides et de cours en ligne pour vous aider à démarrer. Ce n’est pas pour rien que la plupart des nouvelles entreprises optent pour une pile technologique basée sur JavaScript.

Cela étant, maîtriser à fond n’importe lequel de ces deux langages prend beaucoup de temps. Cela tient au fait que leur bibliothèque standard est très riche et qu’il y a beaucoup de mécanismes à apprendre. Cela est particulièrement vrai pour JavaScript, qui prend en charge des modèles de conception backend et frontend.

Si l’on se penche de plus près sur les différences entre Ruby on Rails et les frameworks JavaScript, on constatera que le premier a tendance à être un peu plus difficile à apprendre. Clairement, cela dépend du framework JS choisi.

Vitesse/performances

Les performances de Ruby dépendent beaucoup de l’interpréteur choisi. La vitesse de son interpréteur peut être un facteur limitant, en particulier dans les tâches gourmandes en calcul. Au point que Ruby a tendance à être généralement plus lent que JavaScript.

JavaScript, en particulier avec les moteurs modernes comme le V8, peut s’enorgueillir d’une vitesse impressionnante. De plus, sa nature asynchrone améliore sa réactivité. Cependant, Node.js peut être un peu plus gourmand en mémoire que Ruby on Rails sur le serveur.

Dans certains scénarios spécifiques, JavaScript s’avère être jusqu’à 20 fois plus rapide que Ruby. Bien sûr, vous pouvez procéder à des ajustements avec Ruby et choisir le bon interpréteur pour réduire cet écart. Cela dit, l’effort de passer directement à JavaScript peut s’avérer moindre.

Évolutivité

L’évolutivité est généralement un problème plus important dans le développement backend. La comparaison Ruby/JavaScript en termes d’évolutivité doit porter essentiellement sur leurs frameworks backend les plus largement utilisés ; voici pourquoi. En l’occurrence, nous parlons respectivement de Ruby on Rails et de Node.js.

Grâce à sa nature orientée événements, avec E/S non bloquantes, Node.js est largement considéré comme plus adaptable que Ruby on Rails. Cette conception permet à Node.js de gérer efficacement et sans effort un volume élevé de requêtes concurrentes. L’évolutivité du framework JavaScript backend est encore améliorée par le module cluster. Celui-ci garantit une utilisation optimale des ressources en permettant de répartir les tâches entre les différents processus de la même application afin de mieux gérer les charges de travail. En revanche, Ruby on Rails a tendance à rencontrer des difficultés dans les scénarios qui nécessitent une concurrence élevée.

L’avantage de Node.js en termes d’évolutivité est si grand que certaines grandes entreprises, par exemple LinkedIn, ont décidé de migrer leur infrastructure de Ruby vers JavaScript pour cette raison.

Pour collecter des données sur des pages web

L’un des moyens les plus efficaces de comparer deux langages est d’analyser leur comportement dans le même scénario d’utilisation. En l’occurrence, nous allons examiner ce que Ruby et JavaScript ont à proposer dans le contexte de la collecte de données sur des pages web. Si vous n’êtes pas familier avec ce processus, on appelle cela le « web scraping » et cela consiste à créer un script automatisé qui se connecte à un site et en extrait des données.

Comme nous l’expliquons dans notre guide de web scraping avec Ruby, vous pouvez collecter des données en ligne avec :

  • Nokogiri : gem Ruby robuste pour l’analyse HTML et XML.
  • Mechanize : bibliothèque pour l’interaction automatisée avec les sites web, qui fournit une interface pratique pour la navigation et l’extraction de données.
  • HTTParty : Un outil de choix pour effectuer des requêtes HTTP, qui permet de mettre en place plus facilement un échange de données transparent pendant vos tâches de web scraping.

Du fait de sa simplicité, Ruby est un excellent choix pour écrire et entretenir des scripts de web scraping. Cependant, sa lenteur et sa difficulté à s’adapter à de gros volumes de données ne font pas de lui le meilleur outil pour créer des web scrapers pour les grands sites.

JavaScript est non seulement plus efficace, mais il bénéficie également de meilleures bibliothèques de web scraping. Il s’agit notamment de :

  • Cheerio : bibliothèque rapide, flexible et de type jQuery pour l’analyse HTML.
  • Puppeteer : bibliothèque puissante pour l’automatisation de navigateur, développée par Google. Puppeteer vous permet de contrôler les navigateurs sans tête et convient parfaitement au scraping de sites web dynamiques qui nécessitent l’exécution de JavaScript.
  • Axios : client HTTP populaire permettant d’effectuer des requêtes web et de télécharger le contenu HTML de pages web. Apprenez à utiliser des proxys avec Axios.
  • Node-fetch : module léger qui permet d’implémenter l’API Fetch en JS et ainsi d’effectuer des requêtes HTTP de manière intuitive dans Node.js. Découvrez comment intégrer des proxys dans Node-fetch.

Les packages ci-dessus sont bien adaptés aux tâches de web scraping. Pour en savoir plus, consultez notre guide sur le web scraping avec Python.

Par conséquent, JavaScript a également tendance à être une meilleure option sur ce plan. Sachant que la plupart des entreprises l’ont déjà dans leur pile technologique, l’adopter pour construire un web scraper semble aller de soi.

Conclusion

Dans ce comparatif JavaScript/Ruby, vous avez appris ce que sont les deux langages et ce qu’ils ont à offrir. Plus précisément, vous avez découvert les différences existant entre Ruby et JavaScript sur divers aspects, et vous avez appris à faire les choix les plus performants en matière de web scraping.

Alors que choisir – Ruby ou JavaScript ? Quelle que soit votre préférence, Bright Data a ce qu’il vous faut ! Nos proxys rotatifs fonctionnent avec n’importe quel langage de programmation et sont disponibles dans plus de 195 pays. En outre, Web Unlocker ou Scraping Browser vous aideront à contourner les solutions anti-bot telles que les CAPTCHA, les interdictions d’adresse IP et les limitations de débit. Assurez-vous que votre web scraper fonctionne correctement et efficacement, même sur les sites Web qui nécessitent l’exécution de JavaScript.

Rejoignez Bright Data et essayez gratuitement nos proxys et autres solutions de web scraping.