Qu’est-ce qu’un proxy UDP ?

Découvrez ce qu’est un proxys UDP, son fonctionnement, son utilisation et la différence entre un proxy UDP et un proxy HTTP.
10 min read
UDP proxy

Dans ce tutoriel, vous allez apprendre :

Voyons cela de plus près !

Qu’est-ce qu’un proxy UDP ?

Un proxy UDP est une passerelle qui sert d’intermédiaire pour le trafic UDP (User Datagram Protocol) entre un client et un serveur. Si vous ne savez pas de quoi nous parlons, sachez qu’UDP est un protocole de couche de transport léger, sans connexion, avec une faible surcharge et une bonne rapidité de transmission des données. Comme le TCP, il fonctionne sur la couche 4 du modèle OSI, mais il ne dispose pas de mécanismes de vérification des erreurs pour assurer une bonne fiabilité.

L’UDP est généralement utilisé pour des applications en temps réel, telles que la diffusion multimédia en continu (streaming), les jeux en ligne et la VoIP (voix sur IP), où on privilégie la faible latence et la rapidité de transmission des données par rapport à l’élimination des erreurs et à la fiabilité de la transmission. Ces applications correspondent également aux scénarios d’utilisation d’un serveur proxy UDP.

Fonctionnement d’un serveur proxy UDP

Un serveur proxy UDP fonctionne en recevant et en transférant des paquets UDP. Voici une explication étape par étape de son fonctionnement :

  1. Lorsque le client envoie un paquet UDP à un serveur de destination, le serveur proxy l’intercepte.
  2. Le proxy transmet le paquet UDP au serveur de destination prévu.
  3. Lorsque le serveur envoie le paquet de réponse UDP, le serveur proxy l’intercepte à nouveau et le transmet au client d’origine.

En agissant comme un intermédiaire, le destinataire verra que le trafic généré par le client a été envoyé par l’adresse IP du serveur proxy UDP. Comme c’est généralement le cas lors de l’acheminement du trafic via un serveur proxy, ce mécanisme permet de masquer l’identité du client pour le serveur.

Il convient de noter que le protocole UDP est un protocole de niveau inférieur par rapport aux protocoles sur lesquels les serveurs proxys fonctionnent généralement, tels que HTTP et SOCKS. Cette caractéristique permet aux proxys UDP de fonctionner avec des protocoles de niveau supérieur, notamment FTP, DNS, SMTP et autres.

Selon la configuration, ces proxys peuvent également modifier le paquet avant de le transmettre. Outre la protection de l’identité du client, un serveur proxy UDP intègre souvent des fonctionnalités supplémentaires telles que l’équilibrage de la charge et la traduction dans d’autres protocoles.

Avantages et cas d’utilisation du proxy UDP

Les principaux avantages d’un serveur proxy UDP sont les suivants :

  • Sécurité et anonymat : il dissimule l’identité de l’utilisateur pour compliquer le travail d’identification du serveur cible.
  • Aucune limitation de trafic ou de protocole : en tant que proxy de bas niveau, il peut gérer le trafic de session, de présentation et d’application. En d’autres termes, il fonctionne parfaitement avec différents protocoles internet.
  • Excellentes performances : le serveur UDP ne vérifie pas les paquets et ne nécessite pas de poignée de main comme avec le TCP. Le protocole UDP est donc très efficace dans la transmission des paquets, fournissant d’excellentes performances globales.

Ces caractéristiques rendent les serveurs proxy UDP très populaires dans les cas d’utilisation suivants :

  • Communication en temps réel : UDP est couramment utilisé dans les applications VoIP pour la communication en direct. Les proxys UDP peuvent aider à gérer le flux de données vocales entre les utilisateurs.
  • Communication IoT (internet des objets) : étant donné que les appareils IoT communiquent généralement via UDP pour viser des performances optimales, un proxy opérant à ce niveau peut optimiser le traitement des paquets.
  • Contournement de pare-feu : dans les situations où les pare-feu ou les dispositifs NAT empêchent l’interaction directe entre deux points d’extrémité, les proxys UDP peuvent faciliter la communication en relayant les paquets.
  • Jeux : les jeux en ligne s’appuient généralement sur UDP en raison de sa faible latence. Lorsque vous utilisez un proxy pour acheminer votre trafic via un proxy, cela peut contribuer à rationaliser le trafic, à réduire les délais et à améliorer l’expérience de jeu globale.
  • Applications de multidiffusion : les serveurs proxys fonctionnant au niveau UDP peuvent être utilisés pour gérer le trafic multicast, assurant ainsi une distribution efficace des données à de multiples destinataires.

Les scénarios ci-dessus sont assez spécifiques et ne sont pas aussi généraux que les cas d’utilisation d’un proxy HTTP. Nous allons détailler ces deux technologies dans la section suivante pour vous aider à choisir celle qui correspond la mieux à vos besoins !

Proxy UDP et proxy HTTP

Il existe de nombreux types de proxy, dont les plus populaires sont les proxys UDP et HTTP. Ces deux types de proxy ont des objectifs différents et nous allons examiner ici leurs différences en termes de fonctionnalités, de sécurité et de performances.

Comparons maintenant ces deux types de serveurs proxy !

Fonctionnalités

Comme nous l’avons déjà mentionné, les proxys UDP sont conçus pour gérer le trafic du protocole User Datagram Protocol. En tant que protocole sans connexion, UDP fournit une méthode de communication légère et rapide. Ces proxys conviennent donc aux applications en temps réel telles que la VoIP, les jeux en ligne et le streaming. Plus précisément, ils sont aptes à gérer des applications pour lesquelles il est crucial d’avoir une latence minimale. Le problème, c’est que tous les outils ne les prennent pas en charge.

D’autre part, les proxys HTTP se concentrent sur le trafic du protocole de transfert hypertexte. Ils sont conçus pour les activités liées au web, telles que la navigation, le téléchargement de fichiers et l’exploration du web. Ils opèrent au niveau de la couche application du modèle OSI, ce qui leur permet d’inspecter et de modifier le trafic web. Par exemple, ils peuvent lire et modifier les en-têtes HTTP pour garantir un meilleur anonymat. N’oubliez pas que les proxys HTTP sont si populaires que la plupart des clients HTTP et de nombreux autres outils en intègre un de manière native.

Sécurité

Les proxys UDP contribuent à améliorer la sécurité en masquant l’identité du client. Cela peut ajouter un niveau d’anonymat et de protection contre certaines solutions anti-bots et cyber-attaques. Cependant, le protocole UDP lui-même ne dispose pas de fonctions de sécurité intégrées, de sorte qu’il peut être nécessaire d’ajouter des mesures supplémentaires telles que le cryptage pour transmettre des données sensibles.

En plus de dissimuler l’identité de l’utilisateur, les proxys HTTP intègrent souvent des fonctions de sécurité avancées. Ils peuvent filtrer le contenu web en fonction de règles prédéfinies, bloquer les sites web malveillants et fournir un contrôle d’accès sécurisé. En outre, les proxys HTTP peuvent prendre en charge le protocole HTTPS, ce qui ajoute une couche supplémentaire de cryptage pour les données transférées.

Performances

En ce qui concerne les performances, un proxy UDP est idéal dans les scénarios où la rapidité de transmission des données est essentielle. Le fait qu’UDP soit sans connexion (surcharge minimale et absence d’échanges) permet de livrer rapidement les paquets de données.

En revanche, un proxy HTTP s’attache davantage à offrir des performances solides pour les activités liées au web. Il peut mettre en cache les contenus fréquemment consultés afin de réduire le délai de chargement pour les requêtes suivantes. Dans le même temps, le traitement supplémentaire requis pour inspecter et modifier le trafic web peut entraîner une certaine surcharge.

Faut-il utiliser un serveur proxy UDP ?

Avant de répondre à cette question, jetez un coup d’œil au tableau récapitulatif ci-dessous. Pour une comparaison plus complète, nous avons également ajouté la technologie SOCKS :

Proxy UDPProxy SOCKSProxy HTTP
FonctionnalitésGère le trafic UDP dans les applications en temps réel Prend en charge différents protocoles Tous les outils ne peuvent pas l’intégrerPrend en charge de nombreux protocoles Prend en charge différents types d’applications Tous les outils ne peuvent pas l’intégrerAdapté aux activités liées au web De nombreux outils les prennent en charge, y compris des clients HTTP populaires comme Requests et Axios
SécuritéIntroduit l’anonymat, mais nécessite des mesures de sécurité supplémentairesIntroduit l’anonymat, mais fournit des fonctions de sécurité limitéesIntroduit l’anonymat et peut fournir des fonctions de sécurité avancées
PerformancesExcellent pour une faible latence et une livraison rapide des paquetsBonnes performances généralesEfficace pour les activités sur le web, mais introduit un peu de surcharge

Comme vous pouvez le constater, le choix entre un proxy UDP, SOCKS ou HTTP dépend de vos besoins et objectifs spécifiques. En général, les utilisateurs recherchent un serveur proxy pour acheminer, protéger et anonymiser le trafic web. C’est exactement ce que fait un proxy HTTP. Il n’est donc pas étonnant que l’on utilise le plus souvent un serveur proxy HTTP.

Si les proxys HTTP constituent la solution idéale dans la plupart des cas, les proxys UDP excellent dans des situations spécifiques où il est crucial d’avoir une faible latence et que différents protocoles puissent être utilisés. Les proxys SOCKS sont également polyvalents et peuvent fonctionner avec différents protocoles. Cela signifie qu’il vaut mieux se tourner vers un fournisseur de proxy fiable proposant à la fois des proxys HTTP et SOCKS !

Conclusion

Dans ce guide, vous avez vu ce qu’est un serveur proxy UDP et comment il fonctionne. Vous avez compris en détail qu’il agit comme un relais opérant au niveau de la couche transport sur UDP. Vous savez maintenant tout ce qu’il faut savoir sur les proxys UDP, y compris pour quelles raisons il est préférable d’en choisir un plutôt qu’un proxy HTTP traditionnel.

Vous êtes à la recherche d’un fournisseur de proxy réputé ? Ne perdez pas votre temps à essayer différents services et optez tout de suite pour le meilleur sur le marché : Bright Data.

Bright Data gère les serveurs proxy les plus fiables au monde, au service de nombreuses entreprises du Fortune 500 et de plus de 20 000 clients. Son vaste réseau de serveurs proxys HTTP/S et SOCKS couvre une large gamme de types de serveurs proxys, tels que :

Ce réseau proxy fiable, rapide et de couverture mondiale est également intégré dans de nombreux services facilitant la navigation sur le web et d’en récupérer des données.